23
mai
2013

2004.

Un jour j’ai lu cet article, j’ai adoré, je l’ai adoré parce que  je l’ai comprise, et j’ai immédiatement eu envie de le faire aussi, de me prêter à cet exercice, de répondre à ma manière à ce tag.. de lui écrire, de m’écrire. De lui expliquer, enfin d’essayer. Alors je me suis souvenue de ce que j’étais, de ce que j’aurais pu lui dire si je l’avais croisée dans la rue, à celle que j’étais en 2004, à ce moi de 16 ans..

 

Chère Natacha,

 

Tu ne le sais pas encore, mais cette année sera celle où tout va vraiment commencer.. elle pourrait même commencer par « il était une fois… ».
Tu sais, ce garçon que tu viens de rencontrer, tu le connais à peine, il t’impressionne un peu mais te fait tellement rire et je sais que tu ne sais pas trop ce que tu dois faire ou pas, mais bientôt il sera ton confident, ton meilleur ami, l’homme de ta vie, vous allez beaucoup vous aimer et partager beaucoup de secrets.
Aujourd’hui, tu sais il est même mon mari, ton futur mari. Oui, je sais que tu ne veux pas te marier, mais fais moi confiance, tu l’aimeras bien plus qu’aujourd’hui, alors arrêtes d’être méchante avec lui, lâches prise, fais lui confiance, prends lui la main et serres la bien fort contre ton cœur. Il est ton âme-sœur. Bon et puis je sais qu’à l’école tout te semble fastoche, tu n’en fais pas trop et tu as tout de même de bonnes notes, ton école d’art est « cool », tu as réussis le concours plutôt facilement.. c’est bien, mais ne crois pas que tout est gagné, rien n’est jamais acquis tu sais, non ça ne sera pas toujours comme ça, tu vas te casser la figure, je préfère te prévenir car ça t’achèvera, tu louperas un de tes diplômes, ça va te faire beaucoup pleurer, tu vas douter et tu auras envie de tout lâcher.. Papa sera furieux après toi, maman sera désolée pour toi, toi tu te sentiras nulle et révoltée, mais je sais que tu les comprendras, et que bientôt ils seront de nouveau fiers de toi, mais je ne te dis pas pourquoi, ça ne serait pas marrant sinon. Je peux juste te dire que ça tient en 3 petites lettres !
Bref, ce diplôme oui tu le louperas, mais il te relèvera, oui lui, ton nouvel amoureux avec sa casquette. Il va te relever, t’aider à te trouver, et tout recommencera : l’école, les diplômes, les dessins.. tout s’arrangera, tu rencontreras mêmes des gens merveilleux, ils deviendront « tes amis pour la vie », ils seront même là au « plus beau jour de ta vie » pour te regarder lui dire « oui », « oui pour la vie ».
Mais en attendant il faut que tu profites. Que tu profites plus de la vie, que tu te lâches, que tu arrêtes de te demander « ce qu’on pensera bien de toi », de te pincer ces petits bourrelets que tu trouves en « trop », je te promet qu’ils ne le sont pas.. bientôt ils partiront, tu ne pinceras plus que tes côtes, et les bourrelets, tu les regretteras. Arrêtes de regarder les filles dans les magazines, arrêtes de critiquer ton nez, arrêtes de te teindre les cheveux en noir ou en rouge, ça ne te va absolument pas, arrêtes de vouloir être une autre. Arrêtes de détester ton prénom, il sera ton identité. Arrêtes d’être si peu sûre de toi, de te sentir mal n’importe où tu es. Arrêtes de dire que tu ne voudras jamais d’enfant (tu ne sais pas encore qui est cet enfant, crois moi, crois moi, tu le veux au plus profond de toi), arrêtes de te faire des queues de cheval, arrêtes de répondre à maman, elle en a fait beaucoup pour toi, arrêtes de baisser ton t-shirt sous tes fesses, arrêtes de vouloir être plus grande, tu seras toujours une fille-bébé, ne fais pas ce piercing au nombril. Et puis profites bien fort de ta famille, de ton petit frère surtout, qui bientôt, fera 3 têtes de plus que toi. Natacha, regardes dans le ciel il y a pleins d’oiseaux, ils volent très haut, et toi tu n’es pas obligée de rester en bas, Natacha et les oiseaux.. réfléchis à cela.. et les oiseaux..
Natacha je te laisse, mais j’ai hâte que tu grandisses, je connais le bonheur qui t’attend, alors grandis vite, ils t’attendent.

 

PS : Je vais garder le même « Ps » qu’Alphonse (oui tu ne la connais pas, mais un jour tu la rencontreras sur un bateau) « nos rêves sont intacts. »


Je vais taguer mes copines Sandra, Ombeline & Peek a booo.
Et si jamais vous répondez à ce tag, ou si vous l’avez déjà fait, n’hésitez pas à laisser votre petit lien en commentaire !
(j’aime beaucoup lire ce tag)

Venez me suivre sur ma page fan !

Blogueuse Parisienne basée à Barcelone je tiens ce blog mode et lifestyle depuis 2011. Illustratrice et webdesigner vous pouvez retrouver mon portfolio en ligne ici mais aussi ma boutique en ligne par là !
Merci de m’avoir lu et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire !
XOXO Natacha Birds.
Commentaires Facebook
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

27 commentaires
  1. Ping : 2005 – Ombeline Brun le Blog

  2. Pauline Bernard

    Super article, très emouvant et qui fait réfléchir, on grandit vite mais surtout on vit alors profitons.
    Jolie experience :)

    Répondre
  3. Marine

    Avec mon jeune âge, je n’ai pas assez de recul pour pouvoir m’écrire à moi même, mais j’ai aimé lire cet article, la poésie de tes mots m’impressionne et me touche.
    Beau texte :)

    Répondre
  4. Marine

    Avec mon jeune âge, je n’ai pas assez de recul pour pouvoir m’écrire à moi même, mais j’ai aimé lire cet article, la poésie de tes mots m’impressionne et me touche.
    Beau texte :)

    Répondre
  5. Clara R.C

    Une fois encore, tu m’as beaucoup touchée! Je trouve ça très beau et c’est important de savoir mettre les choses par écrit, les sortir, ça permet d’avancer, d’aller mieux

    Répondre
  6. Peek a booo

    Evidement mon com’ à été effacé, je disais que je ferai ce TAG avec plaisir, et je m’y retrouve pour pas mal de choses « piercing, l’école d’arts foiré, la rencontre amoureuse jeune « … tout ça tout ça.. c’est joliment écrit comme d’habitude, la coupe de cheveux au top! La fille qui déja à l’époque manié son liner comme un pro :) <3

    Répondre
  7. loulemacaron

    Très beau, j’adore les petites références cachées à ta vie future (donc, ta vie aujourd’hui) et même s’il ne faut pas désirer être une autre, ta vie à l’air vraiment belle ♥

    Répondre
  8. Sandrine | Fraise Basilic

    J’ai lu beaucoup de ce genre d’article chez plusieurs blogueuses, à chaque fois avec la même émotion. Le tien ne fait pas exception !

    Répondre
  9. Coralie Le Breton

    Magnifique article ! Tellement bien écrit. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire et il m’a donné envie de parler à celle que j’étais à 16 ans donc je pense que je vais moi aussi copier ta petite idée :) Merci pour ce voyage dans le passé !

    Répondre
  10. BERTHE AUX PETITS POIS

    Natacha, je connais ton blog, pas la personne, mais ce que je viens de lire m’a beaucoup ému, tu as un talent pour l’écriture en plus du reste, je le confirme. Très beau, c’est une belle histoire qui aurait pu commencer par  » Il était une fois  » c’est vrai et qui finirait par  » Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants « 

    Répondre
  11. A Little B

    Un bien bel article, tu m’as transporté ailleur, un peu plus loin avec toi ! Comme quoi tout peut changer et se réaliser.
    Bravo Natacha, pour ta réussite , tu as de quoi être fière.
    Bisouuus

    Répondre