plus que quelques instants avant la magie..

Il y a ces choses qui me complexent, dans mon visage beaucoup plus finalement que dans mon corps, mais un peu aussi dans mon corps.

Il y en a comme chez toutes et sans doute tous plusieurs, mais j'ai gardé les plus importants, ceux qui un jour ont pu me faire douter de moi au point de ne plus les vouloir.


mes genoux cabossés

mes vergetures et cellulite

mon nez toboggan

mon nombril abimé

mon arcade sourcilière de méchante

Il y a ces choses qui me complexent, dans mon visage et puis dans mon corps  il y en a évidemment plus que cette liste de mon top 5 des encombrants du quotidien, mais ceux-ci sont les plus écrasants, forts et indigestes.

 

Mais j'ai réussi à les absorber, à les accepter et non pas à les supporter, à les transformer.

Mes genoux.
Mes genoux ont toujours été bosselés, déformés. Ils ne ressemblent en rien aux genoux féminins tout ronds comme des petits pains. Moi je n'ai aucune graisse autour, ils manquent d'enrobage, me font trop penser au squelette qui se trouve derrière ma peau.

J'ai eu beau grossir, les bourrelets de genoux ne veulent pas exister. Pas chez moi. Les petits pains chauds resteront des petits croissants tordus, éraillés, des genoux en pâte levée feuilletée. Petit, Noa m'avait dit que mes genoux étaient comme ceux d'Emily, la défunte mariée dans Les Noces Funèbres de Tim Burton et qu'elle était vraiment, vraiment jolie. Je suis un personnage de Tim Burton, du moins sur 20 cm entre mes cuisses et mes tibias...

Mes vergetures.

Mon corps est un peu marbré, un peu zébré à certains endroits, en haut des cuisses par exemple, rien de fou, je sais. Des cicatrices irréversibles. Un peu capitonnée, les tissus de la peau, je suis un canapé.

Mon corps et moi avons connu deux grossesses. Je me sens chanceuse, j'ai toujours retrouvé mon corps d'avant !

J'aurais même voulu garder un peu de ces kilos de nouvelle maman mais mon corps n'a jamais voulu m'en laisser. Mes zébrures c'est comme le "The End" à la fin des jolis films en noir et blanc. C'est la marque du "Happy End", la touche qui met fin au beau chapitre, qui reste suspendu et fait frissonner. Mes zébrures c'est mon "The End", la marque de la fin de ma grossesse, une traces d'eux, un tatouage de maman.

Mon nez.
Ce petit morceau de cartilage au plein milieu de mon visage, entouré par le joli duo gracieux que sont les yeux d'une personne et sa bouche. Mon nez trop long, trop en toboggan. Je ne le trouve pas en trompette, je ne le trouve pas retroussé, je le trouve toboggan. C'est une forme bien particulière à moi, et la descente est vertigineuse.

Petite je me le scotchais la nuit, plus grande je regardais le prix des chirurgies esthétiques. 29 ans plus tard il est toujours là et n'a pas bougé d'un centimètre mais je ne regarde plus le prix que peut coûter une intervention chirurgicale, je ne me sers plus de mon scotch la nuit même si cette naïveté des enfants de 10 ans me fait aujourd'hui sourire. Quand il m'arrive de forcer sur mon nez, devant le miroir, du bout de mon doigt ça me fait rire, ça me rappelle ces années de scotch. Quelle idiote quand même ! Alors je ne l'aime toujours pas mais j'aime encore moins l'idée de dormir scotchée !

Mon nombril.
Il était beau mais il est cassé, je l'ai cassé. Moi toute seule comme une grande j'aurais dû écouter papa qui me disait à mes 18 ans que me faire un piercing au nombril n'était à son sens pas la meilleure idée que j'ai pu avoir. Mais je ne l'ai pas écouté. J'ai un nombril cassé !

Cassé à coup de piercing. J'ai dû retirer le bijou durant ma première grossesse pour laisser mon ventre nu grandir. Et quand il eut fini son boulot, qu'il s'est remis en place, le nombril s'est cassé. J'aurais pu remettre un bijoux par-dessus pour cacher la misère comme on dit. Finalement ce piercing ne me ressemble plus. Mais cette cicatrice me rappelle des souvenirs, en 2006 celui d'un papa pas d'accord mais présent, souriant, en 2010 celui d'un mari qui m'aide par tous les moyens à retirer le goupillon du piercing bloqué, comme on dégoupillerait une bouteille de champagne pour annoncer un heureux événement... Noa.

Mon arcade sourcilière.
C'est à cause d'eux, mon côté méchante qu'on me reproche, ce n'est pas moi : c'est eux ! Je ne suis pas froide, je ne regarde pas méchamment, j'ai une arcade sourcilière trop prononcée, trop en avant, mes yeux paraissent plus petits, plus méchants, trop enfoncés, elles me font ressembler à un garçon, et puis il y a eu la frange de Brenda dans Beverly Hills.

Mince, je n’ai pas envie de faire méchante, froide ou sévère. J'aimerais avoir un visage plus doux, plus gentil, moins encadré. La frange m'a vite sauvée, derrière elle se trouve la méchanceté ! C'est mon rideau sur la dureté ! Je ferme encore à moitié les yeux quand le coiffeur me clipse ma frange sur le haut de mon crâne sinon j'ai la sensation de ressembler à Charlie dans la série Lost, mais 90% du temps j'ai ma frange et Charlie peut bien rester sur son île… et vous savez quoi ? Pour contrebalancer cette apparence trop rigide je me force à plus sourire avec la bouche, avec les yeux... Finalement cela m’a peut-être rendue plus gentille cette arcade autoritaire.

Il y a ces choses qui me complexent, dans mon visage et puis dans mon corps, il y en a évidemment plus que cette liste de mon top 5 des encombrants du quotidien, j'ai mis des années à les accepter sans toujours les adorer et je mettrai encore des années à accepter les suivantes ou celles encore cachées. Mais j'ai compris qu'un complexe, n’est pas forcément un défaut. J'ai compris que ce qui peut nuire à notre charme est ce que nous essayons de cacher aux autres. À trop vouloir nous gommer on en perd ce qui nous rend si particuliers, si intéressants, si différents. J'ai compris que je ne voulais plus avoir peur de me montrer vulnérable, que je me fiche qu'on connaisse ma liste de complexes et que je veux qu'on me laisse vivre avec mes complexes, sans scotchs.

 

Et si vos petits défauts peuvent être ces petits trucs en plus que personne d'autre n’aura...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- fin -

(merci pour votre visite et vos commentaires !)

page 1/18
TU AS AIMÉ MON HISTOIRE ?
laisse-moi ton mot magique
Sab - 01/12/2017, 10:21 / RÉPONDRE
Coucou, Je commente rarement mais voilà, j'ai envie de prendre le temps aujourd'hui car cette vidéo m'a beaucoup touché. Je suis très souvent complexée aussi et surtout niveau vergetures/ventre après avoir donné naissance il y a un an à 27 ans. Tout n'est qu'une question de perspective finalement et tu m'as aidé à y voir plus claire alors pour cela, merci du fond du coeur. Xx.
Casarca - 28/11/2017, 16:42 / RÉPONDRE
Merci énormément pour cette vidéo, c'est avec elle que je t'ai découverte et quelle surprise! Comme si on m'avait offert une friandise fourrée, un délice de douceur. Merci beaucoup pour ce baume sur le cœur et l'envie d'écrire encore plus que tu m'as donnée.
Ca - 19/11/2017, 10:39 / RÉPONDRE
Bien dommage que mon commentaire ne soit pas passé...
Ca - 19/11/2017, 21:58
Ah bin si ^^ super merci
NATACHA BIRDS - 01/12/2017, 11:42
si !! il faut juste que je modère le message et je met, des fois, un peu de temps :)
Ca - 18/11/2017, 14:58 / RÉPONDRE
Quelle jolie vidéo, quel courage de se livrer autant! Avoir des complexes n'empêchent pas d'être inspirante pour les autres :) on est parfois si dur avec soi-même, je pense qu'il faut réussir à se comporter en amie avec soi-même; si une copine se dévalorisait pour quelques défauts, on lui dirai combien ces fixettes sont inutiles :) J'aimerai rajouter quelque chose par rapport aux vidéos mais j'espère ne pas être vexante... Les liaisons ne sont pas toujours faites ou sont fausses, c'est un petit peu dommage, car tout est si parfait sinon. Ça ne devrait pas être trop dur à rectifier :) continues comme ça! ?
NATACHA BIRDS - 01/12/2017, 11:43
tu as raison ! je vais essayer d'y faire plus attention, je me "concentre" tellement pour bien articuler que j'en oubli les liaisons !
Haylojune - 17/11/2017, 23:13 / RÉPONDRE
Petit coup de mou. Vidéo parfaite et touchante. Qui m’as fait un point au cœur car j’en ressens des malaotre par forcément du à des complexe physique mais psychologique etc ta vidéo est à l’an fois apanage et tellement calme que ça en est angoissant ( sans doite en déclic ) tu respire la joie de vivre et j’aimerai ressentir cette vie autant que toi. Tu es un bel exemple, sans doute impossible à ressembler. Mais ça me touche personnellement de voir que quelqu’un peut passer outre les probleme ou complexe et dp’ner De belle chose . Je t’envie beaucoup de vivre paisiblement et pour toi. J’espère avoir ce déclic avant qu’il ne soit trop tard. Tu m’inspires beaucoup. ????
Petite Marion - 17/11/2017, 18:58 / RÉPONDRE
Encore une magnifique façon de raconter l'histoire de tes complexes. On a en toutes c'est certain mais rien ne sert de focaliser dessus, car comme tu le dis si bien : à trop vouloir nous gommer on en perd ce qui nous rend si particuliers, si intéressants, si différents. Le tout est de s'accepter tel que l'on est et de s'en foutre du regard des gens. J'ai toujours rêvé de ça et c'est seulement aujourd'hui, à l'approche de mes 30 ans, que j'arrive à l'appliquer.
theblondmane - 17/11/2017, 16:46 / RÉPONDRE
La beauté et la poésie de ta vidéo m'ont vraiment plu et inspiré. Merci Natacha pour tout ça. Bisous x
Marine - 17/11/2017, 15:40 / RÉPONDRE
Oh, wow, j'adore. Ce format d'article est vraiment beau, et tu as un tel talent pour dire de jolies choses
La Fiancée du Panda - 17/11/2017, 11:11 / RÉPONDRE
PS: on me dit souvent aussi que j'ai l'air méchante quand je ne souris pas, depuis que je suis petite... alors je suis devenue l'une des personnes les plus souriantes du monde ! J'admire les gens qui font la tronche avec élégance... mais ce n'est pas moi, et finalement, c'est bien ??
Lila Sugis - 17/11/2017, 11:07 / RÉPONDRE
Ton histoire est touchante. ?? Je suis comme toi j'ai un énorme complexe sur mon nez que je trouve énorme et beaucoup trop long... J'espère, un jour, avoir les sous pour changer ça... https://beautymakemyhappiness.blogspot.fr/?m=1
Lila Sugis - 17/11/2017, 11:07 / RÉPONDRE
Ton histoire est touchante. ?? Je suis comme toi j'ai un énorme complexe sur mon nez que je trouve énorme et beaucoup trop long... J'espère, un jour, avoir les sous pour changer ça... https://beautymakemyhappiness.blogspot.fr/?m=1
La Fiancée du Panda - 17/11/2017, 10:59 / RÉPONDRE
Salut Natacha, Je (re)découvre ton blog après quelques années, mais que j'aime ce format d'histoires et l'évolution de ton style ! Le côté poétique, original, inclassable de tes formats m'enchante et m'inspire. Bravo ! Pour les complexes, je partage complètement ton avis... et le blog m'a beaucoup aidé pour cela... à force de se voir en photo, on est obligé de se regarder différemment, et j'ai choisi de le faire avec plus de bienveillance. Alors bien sûr ce n'est pas tout les jours faciles, surtout quand on évolue dans l'univers ultra-léché des insta/blogs, mais c'est aussi cela grandir et évoluer. Belle journée à toi et merci pour cette parenthèse enchantée que tu ouvres ici avec tant de passion et de délicatesse ????
Ju - 17/11/2017, 10:42 / RÉPONDRE
Les complexes, les défauts font de nous ce que nous sommes. Ta vidéo est magnifique, magique, douce. merci <3
juliemndt - 16/11/2017, 21:26 / RÉPONDRE
natacha , je n'ai pas l'habitude de laisser des commentaires sous des vidéos, des photos, ou des images qui bougent. j'aime te suivre dans l'ombre, en prenant comme un cadeau toutes les bonnes ondes que tu propages peu à peu. ta douceur et ta façon de voir de la magie partout me rassurent. j'aime le cadre intime et si prenant de tes vidéos, de ces petits bouts de vie que tu arrives à transmettre d'une si jolie manière. et puis j'ai vu ce sujet s'afficher sur mon écran. les complexes. je ne sais pas trop quoi dire d'autre que merci. je ne m'étais jamais dit que, peut-être, ces petits bouts de moi qui me complexent si fort pourraient devenir des armes. j'ai trouvé ça si beau, ce corps imparfait et assumé. ces marques de vies que tu défends si fort. comme une amazone, une guerrière. ta vidéo me donne envie de croire que c'est possible, cette poésie de l'imperfection. cette acceptation. si tu savais comme ça me fait du bien de voir que ces "défauts" ne sont pas gommés. j'ai envie d'apprendre à aimer ces petits trucs en plus, désormais. alors merci. merci. pour ce courage, ce don et cette poésie que tu dégages peut-être même sans t'en rendre compte. c'est si joli.
Stéphanie - 16/11/2017, 20:44 / RÉPONDRE
Que c'est bon de ne pas se sentir seule. Tu as réussi à faire de tes complexes quelque chose de beau, de doux à travers cette vidéo. Je suis en admiration devant ce changement qui fait de toi une personne tellement, mais tellement admirable et tellement belle dans tous les sens du terme alors oui, nous avons toutes nos complexes mais les tiens comme les nôtres n'ont en rien le droit de nous empêcher d'avancer. Je t' embrasse. Douce soirée à vous...
RETENIR MON INSCRIPTION POUR MON PROCHAIN PETIT MOT