plus que quelques instants avant la magie..



Ce que nous avions prévus au début ? un week-end lui & moi, en amoureux ?. On s'était dit pourquoi pas Barcelone, pourquoi pas juste toi et moi, mon fiancé avait adoré cette ville et voulais me la faire découvrir, moi je rêvais de voir l’œuvre de Gaudí depuis longtemps déjà et puis en voiture nous n'étions pas si loin après tout, mes parents allaient garder Noa 2 jours et 1 nuit, et nous nous allions retrouver un peu de notre vie d'avant, notre vie de "pas encore parent". J'étais contente bien sur, mais pas autant que je ne l'aurais cru, une petite appréhension, une petite angoisse, celle de le laisser. Pourtant bien souvent le samedi nous le laissons à mes parents, pour profiter un peu l'un de l'autre et puis le dimanche soir nous venons le chercher quand nous avons bien fais la fête, quand nous nous sommes bien reposés, et que notre vie de "pas encore parent" nous lasse, alors finalement nous y sommes habitués à être sans lui quelques jours. Nous y sommes habitués oui, oui mais voilà à ce moment là nous ne sommes seulement qu'à quelques kilomètres de lui, nous voyons le même ciel, nous pouvons appeler mes parents pour avoir de ses nouvelles, recevoir de jolis MMS de son minois, ou encore venir le chercher à chaque instant. Là c'était différent... chacun dans un pays différent, éloigné par des kilomètres, sans nouvelles possible de lui, mon cœur de maman avait du mal à le concevoir, même si je savais, qu'au fond cela m'aurait fait beaucoup de bien. Pas d'être sans lui, non, mais de pouvoir ne penser qu'à moi l'instant de quelques jours, les bras vide, la montre caché dans le sac à main, un débardeur sans tâche de bave, mes bras libre pour être dans ceux de mon amoureux, sa main dans la mienne. Les valises prêtes, le soir venu, un dernier bisou avant de le mettre au lit, car le lendemain matin nous partirons très tôt, il dormira encore et c'est mieux ainsi, alors quand il me tendis les bras pour le dernier bisou j'ai sentis les larmes monter tout doucement, mon regard se flouter un peu, le coeur se serrer très fort, j'ai ravalé mes larmes, je lui ai dit au revoir d'un petit bisou, et j'ai préféré tourner la tête et aller me coucher. Je ne suis pas faite pour les au revoirs, je n'ai jamais aimé ça, mais les au revoirs avec mon fils sont les plus dur de tous. Il pleura. Il pleura. Il pleura. Et puis il s'endormis. Mais moi je ne dormais pas. J'étais là dans mon lit avec mon amoureux, je n'avais plus hâte d'être à demain, je n'avais plus du tout envie, il allait tellement me manquer, je le savais. Et puis je me rappelle m'être forcé à m'endormir, "on verra bien demain" "et puis si ça va vraiment pas je le prendrais" voici mes dernières pensées avant de m'endormir. Dans la nuit un sanglot, un pleur, celui de mon tout petit, mon amoureux se leva difficilement, le consola, le remis dans son lit. 1 fois. 2 fois. 3 fois. 4 fois. Puis j'ai arrêté de compter. Noa se réveilla plusieurs fois dans la nuit en hurlant, comme un nourrisson, son dernier réveille se fera 30 minutes avant celui que nous avions prévu pour notre départ. Agrippé à nous comme un bébé koala, les yeux pleins de larmes, comme un seul accord, mon amoureux et moi décidions que s'il voulais venir il viendra, alors à 6h00 du matin en silence pour ne réveiller personne nous avons plié son lit, pris ses biberons, son doudou, ses vêtements, laissé un petit mot à mes parents sur le frigo, pour les prévenir que "petit prince est partis avec nous", et nous sommes partis, papa, maman, et Noa.





Au fond, je pense que Noa et moi, nous sommes relié, comme toutes mamans et son bébé, par ce fil invisible : l'amour. Je crois qu'il ressent bien plus que ce qu'on laisse entendre, je crois qu'il connait mes anxiétés, mes inquiétudes, mieux que personne, tout comme moi je ressent ses petits malheurs de bébé. Alors quand il s'est réveillé je lui ai chuchoté un "merci", merci de ne pas nous avoir laissé seul là-bas, merci de t'être réveillé, merci petit fil invisible d'être aussi bien attaché entre lui et moi.


TU AS AIMÉ MON HISTOIRE ?
laisse-moi ton mot magique
Nowelie - 07/01/2013, 03:29 / RÉPONDRE
Et me revoilà les larmes qui coulent et me chamboulent
doro&lilyrose - 23/10/2012, 12:01 / RÉPONDRE
je suis émue, c'est tellement vrai !!!
zozo - 21/08/2012, 11:14 / RÉPONDRE
trop mignon, on a vécu exactement la mm chose il y a un mois, c'est ca l'amour <3
Charlotte Vuy - 19/08/2012, 19:13 / RÉPONDRE
trop joli ton article :)
Sophiiie - 16/08/2012, 13:52 / RÉPONDRE
c'est avec émotion que je viens de finir de lire cette partie de ton blog " bébé & maman" et ... que dire... j'ai ressenti de l'émotion, de la joie du bonheur traversé mon corps et oui car moi aussi je suis une jeune maman et j'ai pu remarquer que nos petits bouts n'avaient que quelques mois d'écart et c'est étrange mais il se ressemble assez de beaux yeux en amande, de longs cils des beaux cheveux qui partent dans tous les sens... Puis quand je lis tes textes les larmes me montent car c'est incroyable ce qu'un bébé peut faire dans la tête des mamans, dans tous ce que tu as pu dire , raconter, décrire je me suis reconnu c'est exceptionnelle franchement je dois te dire merci  car ça fait tellement de bien... l'amour d'un enfant c'est magique et le mieux c'est quand il commence à nous le faire sentir par des gestes, un regard, un sourire c'est merveilleux.. donc voilà merci pour ce bon petit moment que je viens de passer en lisant tes articles surtout que ton fils est plus grand que le mien alors ça me permet de voir ce qui m'attend dans les mois à venir... beaucoup de bonheur à ta vie de famille
CitadiNet - 15/08/2012, 23:41 / RÉPONDRE
Tres joli blog que je découvre tout juste et je tombe sur ce texte tellement émouvant waou :-) je joue mes mère indigne avec mon gnome mais au final je ne suis encore jamais parti en vacances sans lui... meme pour l'Homme ce n'est pas envisageable ! Comme je te comprends :-)
Bull'Elodie - 13/08/2012, 11:55 / RÉPONDRE
Un très joli texte =D Tout plein d'émotion, merci de partager autant avec nous. PS: Aujourd'hui, je viens de recevoir le bracelet gagné sur ton blog. Merci !
Justusinparis - 13/08/2012, 07:40 / RÉPONDRE
On vient de découvrir ton blog et chaque post qu'on lit nous émeut de plus en plus !
Chronique d'un congé parental - 13/08/2012, 06:49 / RÉPONDRE
Fil d'amour, fil où le silence est d'or car rien ne sert de se parler, nous nous comprenons. Alors belles vacances en famille. Merci pour ce très joli texte.
Sophia - 13/08/2012, 00:15 / RÉPONDRE
:')
Lily - 12/08/2012, 23:33 / RÉPONDRE
Les gens ne comprennent pas pourquoi on voyage qu'avec nos enfants (oui car on pourrait aussi les laisser avec mamie). Mais toi je pense que tu sais pourquoi, rien qu'en te lisant ^^
Le poudrier doré - 12/08/2012, 20:19 / RÉPONDRE
C'est magnifique ce que tu écris, j'aurais pu tout à fait écrire ces mots... Dès qu'Antoine est loin de moi, je suis contente d'un part parce qu'il a l'air heureux d'être avec notre famille mais d'une autre part, je me sens "vide" et triste. Par exemple, vendredi, sa marraine est venue le chercher pour passer deux jours là bas, le voyant secouer son petit bras pour nous dire au revoir, les larmes sont montées et j'ai pleuré pendant toute la soirée ! (encore, oui je pleure beaucoup hi hi) Alors, je ne peux que te comprendre, je pense qu'ils sont encore petits ! Nous aimerions aussi prendre du temps à deux pour un petit voyage mais je ne me sens pas encore capable et pourtant, il a 2 ans t 9 mois !!! Enfin je suis un "cas" pathologique car je me tracasse beaucoup dès qu'il n'est pas avec moi. En tout cas ma belle, Noa a beaucoup de chance d'avoir une maman comme toi, heureux petit bout qui aura une très belle vi entourée de ses parents ! Gros bisous !
Gaëlle - 12/08/2012, 20:11 / RÉPONDRE
voilà que mes yeux se mouillent devant la cérémonie de cloture des JO ! c'est malin !  <3
Chérie SHERIFF - 12/08/2012, 20:10 / RÉPONDRE
Moi aussi j'ai la larme à l’œil en te lisant! Et finalement vous avez bien fait de le prendre, il a l'air de bien avoir profité de son séjour lui aussi ;)  
Petitdiable - 12/08/2012, 18:32 / RÉPONDRE
C'est vrai, je ressens aussi ce lien entre mon Cromignon et moi, cette espèce de communication à distance...
Krokette - 12/08/2012, 17:06 / RÉPONDRE
les larmes aux yeux en lisant ton article et pourtant je ne suis pas encore maman, j'ose à peine imaginer celles qui le sont :p 
Céline - 12/08/2012, 16:51 / RÉPONDRE
Tes articles me font toujours pleurer, je sais pas trop comment l'expliquer, mais c'est comme ça. Enfin bref. Ma petite soeur est pareille avec  ma maman, c'est comme ça et ça ne s'explique pas! 
Alexphilippe - 12/08/2012, 16:32 / RÉPONDRE
Oh comme c'est touchant!!! Quel beau récit!! Moi aussi j'ai l'impression d'avoir ce petit fil qui nous relie mes bébés et moi sauf qu'ils sont grands ;) 4 et 7 ans mais toujours aussi difficile de les quitter ne serait-ce que quelques heures :)
Lilou - 12/08/2012, 16:31 / RÉPONDRE
Ton texte est plus que touchant, il met les larmes aux yeux. Bien entendu qu'il voulait venir avec vous, il ne voulait pas rater ses premières vacances à l'étranger !
RETENIR MON INSCRIPTION POUR MON PROCHAIN PETIT MOT