plus que quelques instants avant la magie..

Je ne suis pas tombée amoureuse de Bangkok. Non mais il faut dire que nous n'y sommes pas restés longtemps. 3 jours, 3 jours qui n’auront pas réussi à déclencher mon coup de cœur. Ce coup de cœur que j’ai eu presque instantanément pour Koh Samui. Je crois que le changement a été trop brutal, passer de la minuscule île verte et reposante où les sourires sont figés sur tous les visages que l’on peut croiser à ce brouhaha et cette énergie éprouvante qui m'a trop vite rappelé le stress quotidien de ma propre vie m’a vite fait tourner la tête. La ville m’étouffait, je recommençais, je stressais. Je ne pensais qu’à une seule chose : « Dis, quand est ce qu’on rentre sur notre petite ile, hein ? ». Tout me manquait, leurs sourires, le grand air, la couleur verte des arbres, le calme des plages isolées, les massages au bord de la mer... j’avais l’impression d’avoir perdu mes repères, perdue au milieu de cette trop grande foule, de ces immenses immeubles et étouffée par ce mélange de chaleur et de pollution. Paris en pire, New-york en plus fou. Pourtant, il y a bien une chose que l’on ne peut pas enlever à Bangkok : son shopping. Cette ville est une folie, les centres commerciaux sont des villes, des vêtements en abondance, les robes plus belles les unes que les autres, des gadgets improbables dans tous les coins de rue, une jungle urbaine : Le Siam center, le MBK, computer center... Je n’ai jamais autant vu d’objets à vendre dans une seule et même rue, on se croirait dans « le voyage de Chihiro », mais la vérité est que Koh Samui me manquait beaucoup trop, et que même des Mélissa V.Westwood ne suffisaient pas à me faire oublier le petit coin de paradis que nous avions laissé derrière nous le temps de ses quelques jours...

 

Venez me suivre sur ma page fan !

 

TU AS AIMÉ MON HISTOIRE ?
laisse-moi ton mot magique
RETENIR MON INSCRIPTION POUR MON PROCHAIN PETIT MOT