14
Juil
2017

Perfectionnisme, défaut ou qualité ?

 
 
Bonjour je suis perfectionniste, je n’y peux rien je suis ainsi. Je suis perfectionniste, pas de manière exacerbée mais je ne sais pas toujours le canaliser, je ne sais pas toujours ME canaliser pour être plus exacte. J’ai besoin que tout soit harmonieux dans mes créations, j’ai besoin que tout soit en phase dans mon boulot, je n’ai pas d’entre-deux. Et pourtant je n’ai pas la sensation d’être dans une quête à la perfection ; au contraire je crois que les imperfections sont ce qui me charme le plus dans ce monde (une photo un peu brûlée, un flou inattendu, un trait dessiné maladroitement, un nez pas droit). Je crois que je suis perfectionniste mais que je n’aime pas la perfection, est-ce possible ?

Je ne veux pas vivre dans l’utopie d’un bonheur parfait, je ne veux pas vivre dans un mauvais épisode de « Black Mirror », je veux juste apprécier ce que je produis, je veux en être fière et ne pas me dire « zut j’aurais dû faire ça plus comme ça ». Je veux que les choses soient belles (autant que possible).

Je suis perfectionniste mais je ne me sens pas prisonnière de lui, il ne me rend pas malade ou malheureuse. Mais parfois il m’épuise, il me frustre, parfois je ne me sens assouvie, DE RIEN. Des fois je m’épuise. Mais le perfectionnisme me challenge tous les jours dans mon métier, me donne envie de plus, de mieux, de nouveau, de sortir de ma zone de confort, de changer de point mais surtout de progresser. Alors suis-je vraiment perfectionniste ?

Est-ce que j’ai peur de faire des erreurs ? OUI
Est-ce que je suis sensible à la critique ? OUI
Est-ce que j’ai peur des échecs ? OUI
Est-ce que je suis du type « tout ou rien » ? OUI OUI OUI
Est-ce que j’ai de la difficulté à déléguer ? de moins en moins ! (ouf pas encore un OUI)
Est-ce que je suis souvent insatisfaite de mon travail ? ça va mieux !
De celui des autres ? Oh ça va mieux aussi !
Est-ce que j’ai de la difficulté à accepter mes limites ? NON (youhou j’ai un NON !)
Est-ce que j’ai tendance à être entêtée ? OUI
Est-ce que je subis souvent du stress ou de l’anxiété face à une tâche ? OUI
Est-ce que je suis du genre à me juger de ne pas en faire assez ? NON
Est-ce que j’ai besoin d’éprouver un sentiment de contrôle ? OUI
Est-ce que je dis souvent « j’aurais pu » ou « j’aurais dû » ? NON
Est-ce que j’ai du mal à demander de l’aide ? NON

Face à la majorité de OUI je suis donc (à priori) perfectionniste mais je n’arrive pas à me dire que c’est un défaut.

Je n’arrive pas à me dire qu’il puisse n’être que forcément néfaste, moi j’ai la sensation qu’il me motive parce que je ne me sens pas condamnée à un échec quand j’entreprends un nouveau projet, je me sens plutôt challengée. Parce que je ne m’obstine pas (forcément toujours) quand un détail m’échappe mais j’essaye plutôt de rectifier le tir en prenant parti de la problématique, comme un dans un jeu. Je ne m’autocritique pas à longueur de journée (bon je ne me jette pas des fleurs non plus mais il ne me semble pas que ce soit franchement une qualité non plus). Ce sont mes quelques petites stratégies pour détourner ce défaut et m’en faire un ami même s’il me laisse des séquelles comme mes échecs qui ont souvent un goût un peu trop amer, comme la pression que j’arrive parfois à m’infliger ou le peu de reconnaissance que je m’offre face à mes succès. C’est comme ça que lors du #clicclacbirds de cette semaine sur le thème du « défaut » j’ai mis plusieurs jours à décider s’il s’agissait vraiment, vraiment d’un défaut. Qualité ? Défaut ? Qualité ? Défaut ?

Après un court sondage il semblerait qu’être perfectionniste soit un genre de boulet, une nouvelle maladie imaginaire, une tare. Alors je vais ranger ce trait de caractère dans ma liste des défauts peut-être entre le « têtue » et le « désorganisée ». Je suis perfectionniste mais j’ai décidé que si c’était un défaut aux yeux des autres moi je garderai tout de même quelques petits bouts de lui pour en faire une parcelle de qualité.

Et d’ailleurs vous voyez ce mur-là, bicolore, parfait (oui c’est la perfectionniste qui est en moi qui vous parle) sur les photos. Et bien après avoir vu une toute petite dizaine de murs défiler au travers de la vitre de la voiture tous un peu trop « bof », « trop gris », « pas très joyeux », nous avons décidé de ne pas plus nous casser la tête et de rentrer à la maison manger un pudding au chia devant une série coréenne, de remettre le shooting à plus tard. Mais sur le trajet du retour, appareil photo rangé sous le siège, nous sommes tombés tout à fait par hasard sur LE mur parfait.
Conclusion : je n’ai pas fait preuve d’obstination mais mon perfectionnisme m’a poussée à ne pas prendre le premier mur venu et BIM, TADAM, le mur parfait. Alors, suis-je vraiment perfectionniste ?
 
 

Je porte :

combinaison Topshop ⊹ chapeau Maison Michel ⊹ Lunettes Parfois ⊹ panier Oyshoespadrilles Zara

 
 

 
 
 
 

PARTAGE MOI !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest
Blogueuse Parisienne basée à Barcelone je tiens ce blog mode et lifestyle depuis 2011. Illustratrice et webdesigner vous pouvez retrouver mon portfolio en ligne ici mais aussi ma boutique en ligne par là !
Merci de m’avoir lu et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire !
XOXO Natacha Birds.
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires
  1. framboiizy

    Hello Natacha 😀
    Je me reconnais tellement dans ton article, je ne sais si cela vient de notre métier où l’image joue un rôle important mais j’aime que tout soit beau, que tout soigné, et agréable à l’oeil finalement. Je suis du genre à ne voir que le petit décalage d’un texte mal centré par exemple. En tout cas j’ai adoré te lire <3
    Passe une bonne journée,
    Shannon.

    Répondre
  2. Elisa

    Bonjour vous,
    Pour moi, perfectionniste n’est point un défaut, au contraire c’est plutôt une belle qualité, surtout dans un univers artistique.

    Continue à faire ce que tu fais comme tu le fais car tu le fais merveilleusement bien !

    Bisous,
    Elisa

    Répondre
  3. Coline nelson

    Perfectionniste, il n’y a que toi qui peux en juger. Mais tes rendus (d’articles, de photos, d’expression, de bienveillance, de bonheur…) et ta personne semblent etre, selon moi, non loin de la perfection.
    C’est un plaisir fou de te suivre et un bonheur sans nom de plonger dans ton univers de perfectionniste qui se controle.
    Alors merci de colorer nos petites vies avec tes murs, tes sourires, tes reflexions et tout ce qui peut faire ta personnalité.

    Répondre
  4. Kantutita

    Merci pour ce billet et ces réflexions ! Étant aussi perfectionniste je trouve que c’est un défaut – mais qu’il faut dompter comme tu dis pour garder ce qu’il apporte – sans perdre trop de temps ou d’énergie à vouloir contrôler certains détails…

    Et Les photos sont comme d’habitude superbes !

    Répondre
  5. Eva

    Ton blog est définitivement magnifique ! Merci de nous transporter dans ton univers plein de couleurs pastels et de feux d’artifice. Et merci pour ton magnifique vlog sur le Japon ! Moi qui n’ai jamais été attirée par cette destination, ça m’a donné envie d’y aller !
    Bisous,
    Eva

    Répondre
  6. olivia

    Pour moi le perfectionnisme est une qualité.
    Pour ma part, je suis multi potentiel et cela ne m’aide pas à être perfectionniste, je le regrette mais à ressentir le besoin d’être partout, il y a certaines choses que je me permet de faire plus légèrement que d’autres.

    Répondre
  7. Miens

    Coucou Natacha !
    Toute fraichement initié à ton application mobile, j’ai eu le plaisir de le lire immediatement et de me plonger dans ton univers …. quel bonheur se te voir ainsi. Tu mets a bat tous les prejuges sur quelque choses sans te marginaliser, tu étidie et conclue vraiment de belles choses que j’aime voir sur ton blog …. merxi à toi et à ton perfectionnisme de nois aider dans nos reflextions personnelles du moment !
    Bisous xxx.

    Répondre