14 janvier 2014

Les coups de mon cœur.

natacha-birds-noa-6

M

on cœur était bien attaché. Avec de petites veines, des câbles, du scotch ou encore d’autres choses qu’on ne lit que dans les livres de médecine dont je ne sais pas grand chose. Dans tous les cas, il était bien là, depuis 23 ans, attaché presque au milieu de moi. Souvent il bondissait, parfois de bonheur ou bien de peur, de tristesse ou encore de surprise. Quoi qu’il en soit, il restait toujours bien ficelé, juste là, en dessous de ma poitrine. Je ne l’avais jamais vu mais pourtant je l’avais toujours ressenti, surtout dans les moments de la vie, il me prévenait de tout. Un vrai GPS des émotions avec la petite voix et tout le tralala. Juste pour me guider. Il se tordait quand j’étais trop triste, il se gonflait quand je m’angoissais, il s’émiettait quand je pleurais, enfin il explosait quand je l’embrassais. Mais voilà qu’un jour il a bondi très fort, bien plus fort qu’à son habitude. De tristesse, de bonheurs. De bonheur et de tristesse mais surtout de bonheur. Même si je pensais qu’il s’agissait de tristesse au début, c’est ce qu’on appelle « un faux-bond ». Il a bondit si fort ce jour là que les petites veines ont lâchées, les câbles se sont débranchés et mon petit cœur est tombé. Il est tombé tout en bas de moi a une allure folle que rien n’aurait pu m’arrêter (je voulais écrire « l’arrêter » mais l’iPhone l’a transformé, je me suis dit que c’est un joli lapsus. Alors je l’ai laissé). Il tombé, il a dégringolé comme un ascenseur dont les câbles lâchent du haut d’un building. Mon petit cœur descendait au moins 349 étages plus bas pour atterrir quelque part au centre de ma féminité. Une fois installé, il n’a plus voulu en bouger. Pourtant, je le sentait, le petit cœur brisé : il se recollait, se raccommodait, se regonflait, se rafistolait. Et un jour, il fut enfin prêt, ses petites valves re-fonctionnaient, il respirait. Il avait bien mis 9 mois à être prêt et comme a son habitude, il allait me prévenir. Mon GPS était rebranché. Les signaux se rallumaient. Alors il a bondit très fort, très fort contre mon ventre. Il prenait son élan, reculait vers ma colonne vertébrale et venait cogner en dessous de mon nombril, la tête la première. Comme une flèche visant le centre jaune d’une cible, lui a marqué 10 points à chaque coup, sur mon nombril. Il cognait si fort qu’il me pliait en deux, m’empêchait de bouger, presque de respirer. Je me tordais et lui, il se décrochait. Une fois de plus, il voulait partir. Partir de moi. Me refaire le coup de l’ascenseur. Renfiler son parachute et sauter dans le vide. Ce cœur que j’abritais pourtant depuis 23 ans voulait être libéré. Moi, je fermais les yeux et je comptais les coups de mon cœur.

Quelques heures seulement après, il était là. Sorti de moi. Enfin. Enfin, je pouvais me pencher sur lui et voir à quoi ça ressemblait. Ce petit cœur qui m’avait bien des fois torturée. L’identifier pour de vrai, après toutes ces années… C’était en fait, un tout petit petit cœur, vraiment tout petit et vraiment vraiment très joli. Il était intact, il n’avait aucune égratignure , rien de sa chute du 349ème étage, aucune trace de son atterrissage. Un minuscule cœur qui battait sous la paume de ma main. Parti de moi pour venir vivre plutôt, à côté de moi. Il avait migré. Il était sorti de moi, pour venir sur moi. Mon cœur sur mon ventre. Et je compris enfin cette citation qui dit que de décider d’avoir un enfant, c’est accepter que notre cœur se sépare de notre corps et marche à nos cotés pour toujours. Moi, je n’avais pas vraiment décidé mais j’avais compris. Compris la chute, les rebondissements et cette chose qui était décidément bien du bonheur. Compris un peu plus de la vie aussi. Et j’avais accepté qu’il sorte de mon corps, tant qu’il continue à rester tout près de moi. Plus vulnérable que jamais. Lui comme moi. Le petit GPS de la vie qui m’embrasse quand j’angoisse, me câline quand je suis triste, me serre fort quand je pleure et me chatouille quand je suis heureuse. Et puis surtout, reste toujours très bien accroché maintenant. Mais cette fois ci, sans artifice, sans câble ni scotch ou autre bidule des livres de médecine dont je ne connais toujours pas grand chose… Juste comme ça, avec ses petits doigts qui entrelacent les miens.

natacha-birds-noa-2natacha-birds-noa-3natacha-birds-noanatacha-birds-noa-4natacha-birds-noa-5natacha-birds-noa-7natacha-birds-noa-8

signature

Share Button
  • Estel

    doux, joli, j’adore <3

  • katia

    C’est beau, c’est joliment écrit, c’est touchant et émouvant :)

  • Tiff

    C’est tellement beau et touchant ce que tu as écris!!!!!! Magnifique!!!!

    http://mabulledepensees.blogspot.fr/

  • Manouches

    Tu m’as fait monter un tas de petites larmes dans mes yeux. Je me dis que j’ai hâte d’avoir un petit cœur qui marche à mes côtés, à nos côtés avec mon cœur masculin.
    Plein de bisous.

  • Amélie Cretin

    C’est très très beau ce que tu racontes ! C’est aussi ce que je ressens depuis la naissance de mon fils … (tu vas rire : il est né le 18 Juillet 2012 !!). Bisous et bonne continuation. Ton Noa est vraiment magnifique !

  • Ana

    Très bel article ♥

    Lily’s Lifestyle – Facbook.

  • Le Monde d’une Brunette

    Natacha, j’ai failli pleurer, c’était vraiment magnifique!!! <3

  • Marie

    Oh c’est tellement joli ce que tu as écris, tout plein de sentiments et de simplicité :)

  • Le Petit Monde d’O2

    Quelle belle déclaration à ton fils! C’est très émouvant… :’)
    Belle continuation à tous les deux ♡
    O2 (http://lepetitmondedo2.wordpress.com)

  • Lucie Picod

    C’est très beau, j’en ai eu des frissons en lisant ton petit texte !

  • Clara R.C

    Je ne sais pas quoi dire à part que c’est magnifique et que ça me touche beaucoup!
    J’espère pouvoir connaitre ça aussi un jour!

  • Illyria

    Très très joli article, et très belle idée…

  • http://needansunbosquet.blogspot.fr/ Torhia

    Mais quel magnifique article. J’ai tellement hâte de pouvoir tenir moi aussi mon petit cœur entre mes mains ^^ Que votre chemin soit toujours autant plein d’amour à petit cœur et toi et aussi au papa =)

  • SLN colline

    Cet article est une magnifique déclaration d’amour pour ton fils… Extrêmement touchant…

  • http://amelieelleaima.wordpress.com/ Amélie Ellana

    Je ne veux pas d’enfants, et j’ai pourtant le même âge que toi lorsque tu as eu ton bout de chou.
    Mais punaise, tu as réussi à me faire pleurer. Superbe texte <3

  • emilie94410

    Magnifique, je pense que tu as parlé au nom de toutes les mamans… Merci…

  • Joséphine

    Ton texte est tellement beau, ton fils peut être vraiment heureux d’avoir une mère comme toi! Tu donnes vraiment l’impression d’être une mère extraordinaire et je suis certaine que tu l’es.
    Ton garçon a beaucoup de chance comme tu as de la chance aussi d’avoir autant d’amour :)
    Bises, Joséphine

  • Zohra

    Merci pour ce partage… le premier paragraphe est triste et abstrait que je me demande si ton cœur ou celui de Noa s’est vraiment arrêté pendant un temps après l’accouchement qualifié de « chute ». La phrase « décider d’avoir un enfant, c’est accepter que notre cœur se sépare de notre corps et marche à nos cotés pour toujours » est magnifique.

  • Inès

    Wahou… Mon plus grand désir c’est d’avoir un petit bout alors quand je lis ton magnifique texte… ♥

  • workingmum

    vraiment magnifique!

  • Marlène – Unemamandanslaville

    J’en ai versé une petite larme! Merci pour ce doux billet!

  • Garance ♥

    J’adore ta façon d’écrire, c’est vraiment magnifique… Et ton Noa est tellement chou ;)

  • Alicia

    Ton texte est juste magnifique <3

  • Sabah Khay

    Une magnifique déclaration à votre fils. Noa a de la chance d’avoir une maman si attentionnée !!!

  • Cécile

    Magnifique !

  • Laureen

    Très émouvant, je n’avais jamais vu ça de ce point de vu là, c’est très poétique, doux et plein d’amour. Tu as une jolie plume.

  • Estelle

    Tu as une plume incroyable…Ton petit texte est très bien ficelé, très poétique, touchant…Je l’adore. Bravo. Juste bravo. Et plein de bonheur à toi.

    Bises

  • Sarah Anaïs HappyHands

    La plus belle déclaration d’amour … Petit Noa trop beau <3

    J'ai mon petit coeur qui est descendu moi aussi, il cogne parfois en bas du ventre et a d'autre moment vers le nombril. Il grandit de jour en jour et j'ai hate de le rencontrer … <3

  • cycy

    magnifique !

  • aurélia Holder

    c’est très touchant, et si joliment dit :-)

  • La cigale ou la fourmi

    Quel beau texte Natacha.
    Une magnifique métaphore de nos enfants.