20
Mar
2015

Je ne sais écrire que sur moi.

ok

Je ne sais écrire que sur moi ou à propos de moi (oui moi, moi, moi comme je vous en parlais ici) et parfois aussi sur les gens de ma vie, ceux que je connais plutôt très bien. C’est un fait, et au début je m’en fichais, le blog ne parlant que de ma vie cela me suffisait bien. C’était même déjà fou de pouvoir coucher mes états d’âme et mes questionnements. Ça me remplissait, le blog devenait un carnet d’écriture, d’écriture intime. Une manière de m’isoler, de digérer certaines choses mais aussi d’avancer. L’instant de paix mais aussi mon réel plaisir de création (même si j’étais et si je suis toujours novice dans ce domaine). J’ai toujours aimé produire : en dessin, en photo, en écriture, en ce que vous voulez. Petite, je passais des après-midi entiers à construire des choses inutiles et improbables, à dessiner des cinquantaines de dessins sans m’arrêter, je récoltais mais juste pour moi. J’ai ce besoin de construire. Aujourd’hui je peux même dire que j’ai ce besoin de construire et de partager. Un jour, un professeur d’art m’a dit que j’étais dans la performance, elle avait raison. Avec le temps, j’ai compris que j’avais besoin de « faire » pour exister. Mais trop faire ne veut pas toujours dire faire au mieux. Aujourd’hui, j’essaye d’avoir la main plus légère, d’arrêter d’être dans cette fameuse performance presque maladive et de surproduire des choses bancales. J’essaye plutôt de prendre mon temps pour construire plus vrai, plus fort, « mieux ». Pour une impatiente comme moi c’est dur vous savez… Je crois que j’ai peur du vide, je suis acrophobe mais dans ma tête. J’ai peur du vide intérieur, et je dois absolument le combler à l’extérieur. Je comble à fond jusqu’à être à plat, mais écrire, ça m’aide à me regonfler. L’écriture chez moi ça marche tout le temps. Longtemps, très longtemps, j’ai voulu prendre des cours d’écriture et j’espère, un jour, sauter le pas. Pour le moment je n’ose pas me lancer, j’ai un peu peur d’être ridicule je crois bien. Je trouve ça encore peut-être trop intime d’écrire devant quelqu’un d’autre, de partager cette liberté. J’ai déjà mis tellement de temps avec le dessin. Je veux toujours écrire pour moi, en dehors de toute aubaine professionnelle, mais je l’avoue des fois, j’aimerais écrire sur « des choses ». J’ai toujours plein d’histoires dans ma tête, des histoires un peu folles, des tranches de vie de personnages, des mondes imaginaires. Des fois je voudrais tellement réussir à fabriquer un monde. Mais quand j’essaye d’écrire ces aventures, ce coup-ci, au lieu de me regonfler je me dégonfle. Je n’arrive pas à façonner mes personnages, je n’arrive pas à être eux. Je n’arrive pas à savoir comment ils pourraient se comporter face à certaines situations, émotionnellement je veux dire. Et puis il y a trop de choix à faire : les lieux, les personnages, l’intrigue, le genre littéraire. Moi je ne sais pas choisir. C’est trop abstrait, mais c’est un défi à relever qui me plaît. Quand ? je ne sais pas.. mais cette année j’ai décidé que je lirais plus, cette année j’ai décidé qu’ici j’écrirais plus (même si c’est encore sur moi et parfois aussi sur les gens de ma vie, ceux que je connais plutôt très bien). C’est décidé. C’est décidé plus que jamais, je veux que mon blog reste principalement mon carnet d’écriture, mon carnet d’écriture intime celui qui me regonfle.

ecrire-pour-soiecrire-pour-soi-8ecrire-pour-soi-4ecrire-pour-soi-3ecrire-pour-soi-2ecrire-pour-soi-6

PARTAGE MOI !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest
Blogueuse Parisienne basée à Barcelone je tiens ce blog mode et lifestyle depuis 2011. Illustratrice et webdesigner vous pouvez retrouver mon portfolio en ligne ici mais aussi ma boutique en ligne par là !
Merci de m’avoir lu et n’oubliez pas de me laisser un petit commentaire !
XOXO Natacha Birds.
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 commentaires
  1. browse website

    I simply want to say I am very new to weblog and actually savored this web-site. More than likely I’m going to bookmark your blog . You certainly have awesome articles and reviews. Appreciate it for sharing your website.

    Répondre
  2. Hey!

    Très bel article! Très belles photos! J’aime beaucoup ton style d’écriture!
    (Au fait as tu pris des cours de dessins plus jeune?)

    Répondre
  3. Ping : Un moment avec l'association caritative : En Marche avec Hugo. | Natacha Birds

  4. Ping : Un moment avec l'association caritative : En Marche avec Hugo | Natacha Birds

  5. Clara R.C

    J’aime ta manière d’écrire, tu as du talent, on visualise bien ce que que tu racontes, on est ému, touché,… Tu transportes les gens avec tes histoires sur toi, l’histoire de ta vie, je suis sûre que tu peux en créer d’autres, en t’inspirant des gens que tu aimes, des films que tu aimes, des livres que tu aimes,…
    Moi j’adore écrire aussi, j’ai toujours eu des journaux de vie. J’aimerais pouvoir écire une histoire, un livre, mais j’ai l’histoire mais pas le début, ou ça me plaît pas ce que ça devient,… C’est compliqué!

    Répondre
  6. Melgane Odathi

    C’est Clara (Un chewing-gum sous la basket) qui m’a donné le lien de ton article après avoir lu le mien où, au contraire de toi, je dis que je ne sais pas très bien écrire sur moi ^^’ Mais ce qui m’a interpellé dans ton article c’est le fait que tu saches pas choisir pour tes histoires. J’écris pas mal à côté de mon blog et je ne « choisis » jamais dans le sens où je ne me pose pas dix minutes sur une chaise pour me demander ce que je fais, je fais c’est tout. Peut-être que ça marcherait pour toi aussi, de juste… partir, comme ça, te laisser guider par ce que tu as dans la tête sans vouloir toi les diriger ?

    Répondre
  7. Angélique Etteilla

    Ha !! Et je voulais dire aussi « Un adulte créatif et un enfant qui a survécu » La surproduction est bonne 🙂

    Répondre
  8. Angélique Etteilla

    Touchant ce que tu écris…. pour l’écriture d’histoire… la première fois où je me suis lancée à écrire une nouvelle, j’avais tout posé: les personnages et leur caractéristiques. Et je me suis lancée. Il y a une chose incroyable qui est arrivée > Je revenais du travail en courant. Pourquoi? Car je voulais savoir comment aller se continuer l’histoire que j’avais lancée. Car je te jure que je n’en avais AUCUNE idée. Pourtant c’est étrange, c’est moi qui écris! Et à chaque fois ça me fais la même > Je ne SAIS PAS comment mon histoire va évoluer ni même terminer. Quand j’ai découvert ça, je suis devenue accro. Car comme toi à la base, je ne m’en pensais pas capable. Essaye, juste quelque lignes…tu verras, c’est magique. Et suis sûre que tu vas ADORER CETTE magie

    Répondre
  9. Elodie Legale

    Je me reconnais pas mal dans ce que tu écris, c’est dingue ! Je me suis calmée (je crois) sur la « surproduction » de « choses », et écrire, ô écrire, est une passion que je cache à peine. Parfois je me lance dans des concours de nouvelles, juste comme ça, pour moi. Pour voir.
    Je te souhaite de sauter le pas pour les cours d’écriture, j’aimerais en faire autant !

    Répondre
  10. Eden

    Salut Natacha , j’espère que la famille birds va bien ?
    Je suis en seconde , et en anglais il fallait choisir son blog préféré et pourquoi eh ben je t’ai choisis et je n’arrivais pas expliquer pourquoi alors je leurs ait tout simplement que « C’est tellement beau ce qu’elle écrit, et qu’elle dégagée une émotion tellement belle !! »
    Et c’est la vérité , je te prend comme exemple Parce que tu es une femme tellement belle , tellement forte , tellement raffinée et douce !!!
    Bon je vais te laisser il fait que j’aille en cours , et toi aller bronzer sur le sol Sri -lankais !
    bisous Éden

    Répondre
  11. Laetitia

    A te lire ici depuis plusieurs mois (années ? Je ne sais plus.), je te verrai bien écrire des histoires pour enfants… Tu as déjà le meilleur public au plus près de toi 😉

    Bonne écriture Natacha !

    Répondre